Que signifie une douleur au talon ?

Que signifie une douleur au talon ?

La douleur au talon est un mal qui touche surtout les coureurs. C’est une blessure qui a souvent une cause mécanique, le talon étant la zone la plus sollicitée chez les athlètes. Mais, elle peut avoir bien d’autres causes. D’où la diversité des traitements.

Les différentes causes de la douleur au talon

Pour déterminer le bon traitement, il faut, comme le précise ce site, trouver la cause de la douleur.
La douleur au talon peut impliquer différentes maladies, comme l’aponévrosite plantaire. L’aponévrose est une structure fibreuse au niveau de la voûte plantaire. Elle sert à maintenir celle-ci en reliant l’os du talon à l’avant-pied. L’aponévrose joue le rôle d’amortisseur, et de propulseur en même temps. Elle est très sollicitée lors d’une course et peut vite se fatiguer et s’irriter. De plus, elle est très peu élastique. Ainsi, la douleur peut apparaître dès les premiers pas, en pleine course ou tout simplement au réveil. C’est une forte douleur que l’on ressent dans la partie interne du talon.
Lorsque la douleur se ressent au niveau de l’os du talon, il peut s’agir de fracture de fatigue. À cause de microtraumatismes répétés, vous subissez une fracture d’os sain. Mais, il peut également s’agir d’une inflammation d’une bourse séreuse que l’on appelle une bursite.
Enfin, la douleur peut se manifester par une brûlure unilatérale sur le pourtour du talon. Elle est due par un coussinet qui trinque au niveau du talon lorsque celui-ci subit à maintes reprises des chocs. Le capiton s’amincit alors jusqu’à disparaître.

Quels sont les bons gestes à avoir ?

Dès les premières douleurs, consultez un médecin. Notez que les douleurs au talon ne s’estompent jamais toutes seules. Il faut effectuer un questionnaire et éventuellement, une imagerie médicale ad hoc pour déterminer la véritable cause de la douleur. C’est essentiel pour adopter les bons traitements. Non prise en charge, cette maladie peut entraîner une récidive et chronicité. En effet, la douleur peut diminuer au cours de l’échauffement, mais devient aigüe au cours de l’effort. En attendant votre rendez-vous médical, vous pouvez soulager la douleur en appliquant de la glace sur le talon. Vous pouvez également prendre un anti-inflammatoire. Et il est important de prendre du repos pour minimiser le stress sur cette partie du corps.

Les traitements indiqués cas par cas

Le traitement de la douleur au talon dépend de la maladie en cause. En cas d’aponévrosite, il faut des séances répétitives de massages profonds avec des ondes de choc. Si la douleur persiste, on peut recourir à une injection de PRP ou plaquettes et plasma sanguin du patient. Les cortisones, bien qu’efficace contre les douleurs, sont à proscrire puisqu’elles ne font que fragiliser l’aponévrose. En cas d’aponévrosite chronique, il faut recourir à une intervention chirurgicale. Il faut limiter la tension de l’aponévrose via un peignage pour éviter l’affaissement de la courbure de la plante des pieds. En cas de fracture de fatigue, de bursite ou de talonnade, il faut gérer le stress mécanique subi par le talon. Dans ce cas, il faut porter des semelles sur mesure pour réaménager la charge supportée par la voûte plantaire. Dans tous les cas, il faut minimiser le poids et manger le maximum de calcium.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
fr_FRFrench