Comment ouvrir un hôpital privé ?

Comment ouvrir un hôpital privé ?

Créer un hôpital privé est souvent l’initiative d’un médecin en quête d’indépendance. Il devra cependant compter sur d’autres compétences qui ne sont pas souvent liées au domaine médical. En effet, il faudra gérer le personnel, le matériel, le financement, etc.

La première étape pour créer votre hôpital privé

Comme n’importe quel projet de création d’entreprises, il faut effectuer une étude de marché avant de se lancer. En effet, une clinique privée est une entreprise qui offre ses services à ses patients. Parmi les questions importantes que vous devrez vous poser, il y a le financement. Celui-ci dépend de l’envergure de vos projets. Pour un local de grande taille avec des matériels médicaux de haute qualité, vous devrez disposer d’un budget conséquent. Le type de clientèle privilégié est également important. Pour une clientèle aisée, les moyens mis à disposition seront coûteux. Pour une clientèle appartenant à la classe sociale moyenne, un niveau de qualité respectant les normes sera suffisant. Il y a aussi les autres frais tels que les impôts, les assurances, la maintenance du matériel et des locaux, etc.

Officialiser votre hôpital aux yeux de la loi

Cette deuxième étape est la plus importante, car, si elle n’est pas accomplie, l’établissement ne pourra être considéré comme un véritable hôpital de gestion privée. Il sera donc nécessaire d’effectuer des démarches auprès de nombreux organismes du domaine de la santé. La première étape est l’enregistrement auprès du Conseil de l’Ordre se référant à votre profession. Ensuite, il faudra vous inscrire au DDASS pour vérifier votre niveau d’études. Une inscription au registre des Professionnels de santé sera aussi à effectuer. Et pour finir, vous devrez déclarer votre activité auprès de l’URSSAF et faire une demande d’immatriculation auprès de la CARMF. Votre hôpital deviendra alors un établissement de santé légal. Il disposera ainsi de son propre Kbis. Il faudra demander un extrait Kbis pour prouver aux partenaires et patients la légalité de l’établissement. Ceci est également indispensable pour valider certains documents comme les factures, les contrats, et autres.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
fr_FRFrench