Remboursement santé, de quoi s’agit-il ?

Remboursement santé, de quoi s’agit-il ?

Le gouvernement a eu un jour à cœur de rendre la santé gratuite en France. La sécurité sociale a été instaurée pour faire de cette envie une réalité. En plus du secteur de la santé, c’est-à-dire tout ce qui concerne les maladies, ou autres causes d’hospitalisation, la sécurité sociale couvre également le secteur professionnel, notamment les accidents de travail et/ou maladie professionnelle, le secteur famille et retraite. La sécurité sociale s’efforce d’intervenir dans tous ces domaines, pour qu’aucun membre, disons « affaibli » de la société ne soit laissé pour compte.

Sécurité sociale, comment ça marche ?

Appelée également assurance sociale, la sécurité sociale permet de bénéficier d’une certaine indemnité d’allocation en cas de maladie ou pendant la retraite. Le montant est calculé en fonction du salaire de chacun. Les dépenses et les recettes sont gérées par des organismes spécifiques tels que les instituts nationaux d’assurance maladie ou les offices nationaux de pension. Ces organismes fonctionnent grâce aux subventions de l’Etat et aux cotisations des salariés.

Pourquoi les mutuelles ou complémentaires santé ?

Si la sécurité sociale existe, alors pourquoi encore s’inscrire en mutuelle santé ? La réponse est simple, la sécurité sociale n’arrive pas à couvrir toutes les dépenses de santé de chaque citoyen. A un moment, la sécurité sociale a frôlé la faillite, car ses dépenses étaient nettement plus élevées que ses recettes. Aujourd’hui le remboursement est calculé selon un tarif de base, sur lequel est appliqué un taux de remboursement. Mais d’une manière générale, l’assurance maladie ne rembourse que 70% des dépenses de santé. Pour espérer se faire rembourser intégralement, il faut souscrire à une mutuelle ou un complémentaire santé. Les complémentaires santé peuvent même rembourser ou rendre gratuit des actes qui ne sont pas du tout pris en compte par la sécurité sociale.

A quelle assurance s’inscrire ?

Avant de la choisir, il faut bien se renseigner. Ce qui importe, c’est le montant des remboursements et des cotisations, et l’étendue desdits remboursements. Si la sécurité sociale est obligatoire, la mutuelle ne l’est pas. Elle est obligatoirement proposée par les employeurs d’une entreprise, mais il appartient au salarié d’en profiter ou pas. Néanmoins, dans la mesure où les cotisations sont, pour une grande part, payées par la société, il est illogique de ne pas y souscrire. Surtout, malgré les progrès, il faut du temps pour souscrire à une mutuelle. Et le remboursement intégral sera perçu sous un peu plus d’une semaine.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
fr_FRFrench