Tabagisme : des conseils pour se sevrer

Tabagisme : des conseils pour se sevrer

Pour un fumeur, il n’est jamais facile de renoncer au tabac. S’il veut s’en sortir, en plus d’une volonté de fer, il faut trouver des solutions efficaces pour supporter le manque occasionné par le sevrage. Différents moyens peuvent vous aider à surmonter plus aisément cette étape.

L’e-cigarette, une solution pour arrêter la cigarette

La solution à la cigarette qui semble s’imposer de plus en plus sur le marché aujourd’hui est la cigarette électronique. Ce dispositif a presque tout de la parfaite cigarette à la différence près qu’au lieu de générer de la fumée, il produit de la vapeur. Afin de réussir votre sevrage par l’e-cigarette, retenez les points suivants.

La vapeur émanant de cet appareil provient d’un liquide pouvant contenir ou non de la nicotine. Ce liquide, qu’on appelle le e-liquide, est aromatisé en fonction de l’envie du vapoteur. Comme vous pouvez le voir sur https://www.vapoclope.fr/82-eliquides-vdlv, il existe un large choix d’e-liquides. Ne vous focalisez pas sur un unique goût et n’hésitez pas à tester les différents parfums existants des marques comme Vincent Dans Les Vapes. Cela vous permettra de faire votre choix de l’arôme qui vous conviendra le plus et vous permettra d’oublier progressivement vos envies de fumer.

L’appareil est équipé d’une petite résistance et d’une batterie rechargeable. Pour que vous puissiez vapoter dès que vous avez envie de fumer, assurez-vous d’acheter une e-cigarette avec une batterie qui se recharge facilement et rapidement. L’autonomie de l’appareil est à vérifier et à choisir avec minutie.

La cigarette électronique est perçue par la plupart des tabacologues comme étant un moyen de faciliter le sevrage tabagique. Toutefois, malgré les études effectuées sur l’usage de ce dispositif, il est encore difficile de cerner ses véritables effets sur la santé.

Les autres substituts envisageables

Il a été prouvé qu’en prenant un substitut nicotinique, vous avez près de 50 à 70 % de chance d’arrêter définitivement la cigarette. L’usage de patchs à la nicotine en est un parfait exemple. Ce dispositif permet à votre organisme d’ingérer une dose de nicotine contrôlée sur une durée de 16 à 24 heures. Pour optimiser vos résultats, il est toujours conseillé de commencer par des doses quotidiennes équivalentes à ce que votre organisme a l’habitude d’ingérer. En association avec ces patchs, vous pouvez également prendre des comprimés à sucer. Vous avez aussi les gommes à mâcher qui vont diffuser dans votre bouche de la nicotine. Cette dernière sera ensuite absorbée par les muqueuses buccales. Durant les premières semaines de sevrage, vous pourrez prendre près de 8 à 12 gommes par jour pour une utilisation d’environ 30 minutes chacune. Tout au long de votre sevrage, réduisez progressivement le nombre de gommes mastiquées par jour.

Outre les patchs, vous pouvez aussi essayer l’inhalateur de nicotine. Ce dispositif a été conçu pour délivrer de la nicotine à chaque inhalation buccale que vous effectuerez. Par ailleurs, il vous est possible d’associer l’un de ces substituts nicotiniques avec une cigarette électronique.

L’ingestion de médicaments comme solution

La médecine a également fait des progrès pour aider les fumeurs à se débarrasser de leurs mauvaises habitudes. Vous avez par exemple le Bupropion, un comprimé dont la capacité est de réduire l’envie de fumer. Il permet également de limiter les différents symptômes pouvant être occasionnés par le manque. Outre cela, vous avez la varénicline. D’une part, celle-ci agit comme de la nicotine et permet de soulager les effets de manque. D’autre part, le médicament va progressivement remplacer la nicotine. Il faut cependant noter que l’usage de ces deux comprimés par une femme enceinte ou allaitante est contre-indiqué.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
fr_FRFrench