Vasectomie, ablation de la prostate, etc. : quels risques ?

Vasectomie, ablation de la prostate, etc. : quels risques ?

Certains pensent que la vasectomie peut entraîner l’impuissance. Ce n’est pas possible d’un point de vue purement physique. En effet, l’opération qu’est la vasectomie ne touche nullement les nerfs érectiles. Alors pourquoi pense-t-on que ce type d’intervention et bien d’autres peuvent entrainer l’impuissance ?

La vasectomie peut-elle entraîner l’impuissance ?

Sur le plan psychologique, il est possible que cette opération puisse impacter certains hommes. Du coup, leur performance sexuelle baisse sérieusement. Donc, les hommes qui ont subi une vasectomie peuvent voir leur capacité à avoir une érection diminuer, voire disparaître, mais ce ne sera probablement pas en raison de l’opération proprement dite. D’abord, un homme qui choisit de subir une vasectomie peut être particulièrement nerveux à la pensée d’être opéré, même si l’intervention est somme toute bénigne et ne dure qu’une petite quinzaine de minutes environ. Mais c’est cette nervosité qui peut influencer ses performances sexuelles, de façon temporaire ou dans certains cas, de façon plus durable, surtout s’il n’est pas aidé. Comme l’explique ce site, l’impuissance peut avoir plusieurs causes. Pour régler le problème, il faut s’attaquer aux sources du mal. Si c’est le stress, la nervosité, la peur qui sont à l’origine de l’impuissance, trouvez des solutions pour rester calme, retrouver votre équilibre et prendre confiance en vous. Si en parler avec un ami, un médecin, un psychologue vous aide, faites-le.

Des opérations responsables de l’impuissance

Vous vous demandez peut-être s’il y a d’autres opérations chirurgicales qui peuvent provoquer l’impuissance. Malheureusement oui. C’est le cas d’une ablation totale de la prostate. Il est cependant à noter que les troubles érectiles ne sont pas systématiques, bien que fréquents. En cas d’ablation des vésicules séminales, il est aussi possible que des dysfonctionnements érectiles s’installent. Les médecins tiennent toutefois à préciser que l’impuissance qui peut résulter de ces opérations ne dure pas ou si peu. D’ailleurs, les dysfonctions peuvent être partielles et non totales. Les chiffres montrent qu’à peu près la moitié des hommes ayant subi la vasectomie conservent leur puissance sexuelle juste après la chirurgie. Tous les hommes subissant ce type d’opération ne souffriront donc pas d’impuissance. Plusieurs facteurs entrent en jeu : l’âge, la motivation de la vie sexuelle, le niveau d’activité sexuelle pré-opératoire, ainsi que la préservation des terminaisons nerveuses lors de l’opération. Un homme qui n’aurait pas reçu un accompagnement psychologique avant l’acte chirurgical pourrait aussi souffrir d’impuissance suite à son opération.

Quelles autres opérations comportent des risques ?

Est-il vrai que les implants péniens peuvent aussi causer l’impuissance, alors qu’on les insère dans le pénis pour lutter contre l’impuissance ? Si les médicaments oraux et les injections ne donnent pas les résultats souhaités, c’est seulement en ces conditions que votre médecin peut vous proposer les implants péniens. Les risques que cela ne fonctionne pas existent, l’opération étant des plus délicates. Dès lors que vos nerfs érectiles sont touchés, le risque de souffrir de troubles érectiles est présent et parfois, très élevé. Il faut également savoir que les suites d’une opération de cancer pelvien peuvent aussi entraîner des dysfonctions de l’érection. Si un homme a subi une opération après un accident qui l’aura rendu tétraplégique ou paraplégique, les risques qu’il encourt des troubles érectiles sont également grands, mais des solutions adaptées existent aussi.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
fr_FRFrench