Vers quelle médecine douce allez-vous vous tourner ?

Vers quelle médecine douce allez-vous vous tourner ?

Les médecines douces, il en existe tellement de nos jours que l’on ne s’y retrouve plus. Peut-être que vous avez entendu vos amis et voisins, vos collègues et votre famille vanter les bienfaits de telle ou telle médecine douce. Mais personnellement, vous n’êtes pas encore convaincu. Le point que vous devez surtout retenir par rapport aux médecines douces telles que la sophrologie, c’est qu’elles ne font pas appel aux remèdes pharmaceutiques. Elles se servent uniquement de produits naturels et utilisent seulement des techniques et des méthodes naturelles. Donc, pas d’effets secondaires à craindre.

Que savoir sur l’acupuncture et la massothérapie ?

Prenons quelques exemples de médecines douces et vous comprendrez en quoi elles sont intéressantes. Commençons par l’acupuncture qui est, soit dit en passant, parmi celles que les Français préfèrent. L’acupuncture aborde l’humain dans toute sa globalité. Elle ne se repose pas seulement sur les symptômes, mais va plus en profondeur, vers les causes. Elle ne se concentre pas uniquement sur la maladie pour laquelle un patient vient consulter. Comme beaucoup d’autres personnes, peut-être que vous avez peur des piqûres. C’est sans doute aussi ce qui vous freine, car les aiguilles sont les outils principaux du thérapeute. Mais en fait, les douleurs que vous ressentez sont la preuve d’un déséquilibre énergétique de votre organisme, d’une désorganisation de celui-ci. L’acupuncture agit donc pour rétablir l’équilibre pour votre mieux-être.

La massothérapie de son côté consiste en des massages de certaines zones du corps ou du corps tout entier. Elle est surtout pertinente en cas de problèmes musculo-squelettiques. Comment le thérapeute procède-t-il ? Selon votre cas, votre état de santé et vos douleurs, il va choisir la technique la plus adaptée pour détendre les tensions qui vous habitent et votre masse musculaire. Cette pratique est idéale pour soulager une douleur spécifique, pour une relaxation globale ou pour une meilleure gestion de votre stress.

La physiothérapie et l’ostéopathie

Comme vous pouvez le voir sur le site physioosteolongueuil.ca, la physiothérapie et l’ostéopathie peuvent être combinées pour traiter certains maux. Malgré tout, ces 2 disciplines ont leurs particularités. Vous pouvez notamment vous tourner vers la physiothérapie si vous avez subi un traumatisme dû à un accident. Que ce soit pour une fracture, une blessure, les suites d’une intervention chirurgicale ou autres, la physiothérapie peut vous être d’une grande aide. La physiothérapie aide à lutter contre les maux de tête, les étourdissements et le vertige, en cas de hernie discale, de lombalgie, etc. Mais la physiothérapie n’est pas seulement utile dans ces domaines, elle a aussi un rôle préventif.

Parlons à présent de l’ostéopathie, une pratique qui combine à la fois les sciences de l’anatomie, de la biomécanique et de la physiologie ainsi que le toucher, aussi appelé l’art palpatoire. Le thérapeute commence par faire un bilan complet pour mieux vous connaître et surtout, connaître vos antécédents médicaux et votre état actuel. Il va effectuer d’autres tests et examens pour déterminer avec exactitude où se situent les mécanismes ou les organes en dysfonctionnement qui sont à l’origine de vos maux et douleurs. Pour les migraines, l’anxiété, les troubles du sommeil et les troubles digestifs, les aménorrhées, les fibromes, etc., l’ostéopathie est une excellente alternative.

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
fr_FRFrench