Comment identifier les premiers signes d’allergies respiratoires ?

Comment identifier les premiers signes d’allergies respiratoires ?

Les allergies respiratoires affectent votre vie quotidienne. Heureusement, une détection précoce peut limiter les impacts et vous aider à respirer plus facilement. Apprendre les premiers signes et symptômes d’une allergie aux moisissures, à la poussière, au pollen ou à d’autres irritants atmosphériques vous aide à reconnaître quand il faut faire appel à un spécialiste. Lisez notre article et devenez incollable sur les allergies respiratoires !

Comment se développent les allergies respiratoires ?

Les allergies respiratoires se développent lorsque votre corps réagit à des irritants présents dans l’air. Tout le monde ne réagit pas de la même façon aux mêmes substances cependant les moisissures, les acariens, le pollen et les squames d’animaux domestiques font partie des déclencheurs les plus courants d’allergies respiratoires. Les symptômes d’allergie sont parfois saisonniers : c’est-à-dire qu’ils ne se développent qu’à certaines périodes de l’année. Les allergies situationnelles quant à elles, ne peuvent se développer qu’en présence du déclencheur. Par exemple, vous pouvez remarquer des problèmes respiratoires lorsque vous êtes en présence d’animaux de compagnie mais les symptômes disparaissent dès que vous quittez la pièce ou le domicile du propriétaire de l’animal.

Toutes les allergies sont différentes alors ne vous fiez pas aux symptômes d’une autre personne pour diagnostiquer ou exclure vos propres allergies. Certaines personnes souffrent d’allergies saisonnières en automne ou au printemps, tandis que d’autres peuvent présenter des symptômes d’allergie tout au long de l’année. Les symptômes peuvent se manifester à un faible niveau constant tout au long de la journée ou s’aggraver lorsque vous sortez ou entrez à l’intérieur. Ces paramètres diffèrent en fonction de l’allergène qui déclenche la réaction.

Quels sont les symptômes courants des allergies respiratoires ?

Les allergies qui affectent votre respiration commencent parfois par des symptômes subtils. Au début, vous pourriez confondre les allergies avec un léger rhume. En général, les premiers signes d’une allergie respiratoire sont un écoulement nasal, des éternuements et une congestion nasale. Le mucus se forme dans les voies respiratoires en réaction à la présence d’allergènes et rend la respiration plus difficile. Dans certains cas, tous les symptômes ne se manifestent pas au début et vos symptômes s’aggravent avec le temps.

D’autres symptômes non liés à la respiration peuvent accompagner les symptômes d’allergie respiratoire. Les allergènes présents dans l’air qui pénètrent dans votre nez et votre bouche se retrouvent souvent aussi dans vos yeux. Les démangeaisons oculaires qui accompagnent vos difficultés respiratoires sont souvent le signe qu’un allergène environnemental est en cause.

Comment différencier les symptômes des allergies et de l’asthme ?

Les symptômes de l’asthme et des allergies respiratoires se chevauchent souvent. Ainsi, vous pourriez avoir besoin de tests pour déterminer la source exacte de vos difficultés respiratoires. Les allergènes sont également un déclencheur fréquent des épisodes d’asthme. Cela se produit lorsque l’allergène se déplace du nez et de la gorge vers les poumons et déclenche une crise d’asthme. En fait, l’asthme allergique est le type d’asthme le plus courant.

Les signes indiquant que vos difficultés respiratoires peuvent être liées à l’asthme et non pas seulement au résultat d’allergies sont la toux, l’essoufflement, le serrement de poitrine et la respiration sifflante, qui se caractérise par un sifflement lorsque vous respirez. Les symptômes de l’asthme vont de légers à graves et les formes les plus légères sont faciles à confondre avec les allergies.

Pour déterminer la source de vos symptômes d’allergie respiratoire, n’hésitez pas à consulter un allergologue comme Daniel Morin. N’hésitez pas également à vous faire tester. Les résultats vous aideront à déterminer la source de vos symptômes et par conséquent à mieux les traiter.

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *