Les aphtes dans la bouche : apprendre à les déceler pour prévenir les gènes occasionnés

Les aphtes dans la bouche : apprendre à les déceler pour prévenir les gènes occasionnés

Les aphtes s’agissent des ulcères superficiels de petite taille que l’on détecte à l’intérieur de la bouche, la plus part du temps, ils se situent sur la paroi interne de la joue et des lèvres, sur les gencives, le palais ou la langue. Dans de rare cas, les organes génitaux peuvent être concernés par l’aphte.

Les causes de l’aphte dans la bouche

Comme étant d’origine non infectieuse, les causes principales de l’aphte de la bouche ne sont pas jusqu’à l’heure définitivement déterminées. Les aphtes de la bouche ne sont pas d’origine contagieuse, mais l’hérédité pourrait être un facteur contribuant à la cause de l’aphte de la bouche. Quelques facteurs favorisent les symptômes chez les patients suite à des études scientifiques comme la fatigue et le stress, la carence alimentaire en vitamine B12, en acide folique, en zinc et en fer, ou également un sevrage tabagique. Les perturbations hormonales relatives au cycle menstruel et les médicaments de type anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent aussi contribuer à favoriser les symptômes de l’aphte buccal. La négligence de l’hygiène buccale dentaire encourage la manifestation de lésion à l’intérieur de la bouche, il a été constaté que l’utilisation de dentifrice contenant du dodécyl sulfate de sodium ou sodium lauryl sulfate peut augmenter les risques d’apparitions de l’aphte buccal mais cette hypothèse n’a pas encore été prouvé.

Les différents types d’aphte buccal

Il existe trois types d’aphtes buccaux principaux dont :
Les aphtes dans la bouche récidivants qui peuvent engendrer des gènes chez l’individu car ils se manifestent de façon périodique. Les aphtes banals ou vulgaires qui sont de petites tailles isolées et disparaissent dans un bref délai. La maladie aphteuse qui peut apparaître non seulement dans la bouche mais aussi dans de rares cas dans les organes génitaux et viscères

Les traitements de l’aphte buccal

Les traitements de l’apte de la bouche peuvent être appliqué localement en utilisant des solutions antiseptiques, des anesthésiques ou des antibactérienne. Les conditionnements de ces produits ont été adaptés à leur utilisation, sous forme de spray, gel anesthésique ou pastilles. En cas d’aphte récidivants ou maladie aphteuse de grande taille et persistante, un traitement général profond est souscrit. Les médecins ou les dentistes prescrivent des médicaments complément en corticoïdes, homéopathie, thalidomide ou colchicine.
Des bains de bouches ou des gargarismes sont également prescrits dans les deux cas, par des produits pharmaceutiques conditionnés et notamment par une solution liquide salée.
Les traitements de l’aphte de la bouche visent à alléger les douleurs provoquées par l’infection et à diminuer les risques de complications ou l’élargissement de l’aphte, la réduire et la supprimer définitivement. Les corticoïdes locaux ou oraux aident à accélérer la cicatrisation.

Les préventions de l’aphte de la bouche

L’hygiène bucco-dentaire saine peut contribuer à la prévention des infections à l’intérieur de la bouche qui peuvent se transformer par la suite par des aphtes. On conseil l’utilisation de brosse à dents souple et peu rigide pour éviter des percussions brusques sur les muqueuses et les gencives. On conseil d’utiliser des dentifrice sans SLS ou sodium lauryl sulfate qui produit favorise la récidive aphteuse chez les personnes prédisposées. L’adoption d’un régime alimentaire riche en vitamine C est également conseillée. Il faut aussi éviter les aliments auxquels la personne peut être allergique

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *