Comment mieux gérer sa facturation ?

Comment mieux gérer sa facturation ?

La facture permet de concrétiser une transaction financière après la réalisation d’une prestation ou d’une vente. Elle constitue donc une pièce justificative dans la fiscalité et la comptabilité. Mais alors, comment mieux gérer la facturation ?

Les règles importantes à respecter dans la gestion de facturation

Précisons que la gestion de la facturation est régie par la loi. Ainsi, il y a quelques règles que vous devez respecter. Elles concernent notamment la remise de la facture, le logiciel et le support utilisés, les mentions obligatoires à mettre sur les factures, etc. Il faut aussi noter que la facturation est une obligation pour les entreprises dans le cadre de l’achat de produits ou de services, d’une vente à distance ou de livraison. La facture est surtout nécessaire lorsque le montant de la transaction est supérieur à 25 euros et si le client l’exige.
Toutefois, il est tout à fait possible de sous-traiter une facturation, c’est-à-dire de donner un mandat à quelqu’un de la réaliser à votre place et en votre nom. La date d’établissement de la facturation dépend du type de service. Par exemple, dans le cadre d’une vente, la facture doit être faite à l’approbation de la commande ou à la livraison. Pour une prestation de service, elle peut être établie à l’achèvement des tâches. Notons que les factures doivent être réalisées en 2 exemplaires au minimum et l’un de ces exemplaires doit être donné au client, l’autre sera gardé par l’entreprise.

Quels supports pour la facturation ? Quelles sont les mentions obligatoires ?

Vous pouvez établir une facture en format électronique ou sur papier. Cependant, la facturation électronique doit respecter certaines conditions, notamment l’utilisation d’une signature électronique. Dans tous les cas, quel que soit le support que vous utilisez pour la facturation, il y a des informations obligatoires qui doivent se trouver dessus pour éviter d’encaisser une amende ou une sanction pénale. La facture doit notamment comprendre la date et le numéro de la facture, la date de la réalisation des services, la date de la livraison s’il y en a, l’identité du prestataire et du client ainsi que le numéro du bon de commande. Elle doit également mentionner le numéro d’identification à la TVA, la désignation et les détails sur les services rendus ou les produits vendus, le prix catalogue et le prix unitaire hors TVA des services ou produits, le taux de TVA appliqué, la réduction de prix s’il y en a et la somme totale à payer. Pour certains cas particuliers, d’autres informations doivent être notées sur la facture.

À noter que depuis 2018, pour établir une facturation, vous devez impérativement utiliser un logiciel de gestion efficace qui garantit la sécurisation, l’intégrité et la conservation des données. Pour vous accompagner dans la gestion de votre facturation, vous pouvez faire appel à une société spécialisée dans le domaine. Il y a notamment Izyfact qui est spécialisé dans la facturation pour les infirmiers et infirmières ainsi que les professionnels de santé.

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *